The sound Of Silence de Amheliie

 

the-sound-of-silence-1079555-264-432.jpg
sans-titre

Londres, 2017.

Aujourd’hui est un jour comme les autres, pourtant, l’horreur va frapper.

Il suffit d’un instant, d’un choix ou d’une personne pour que tout bascule.

Ella et Sloane ne se connaissent pas encore, ils n’ont rien en commun, sauf un avenir tracé chacun de leur côté. Leurs chemins se croisent, mais ils ne se rejoignent jamais.

Elle rêve de composer les plus belles mélodies, lui dessine le monde en espérant se sortir de l’obscurité.

Chacun est rempli d’espoir, mais le destin va leur dérober.

Ils pensaient que ça n’arrivait qu’aux autres, pourtant, ça va leur arriver, la mort va les lier.

chris

Je tiens à remercier Amheliie pour sa confiance.

En lisant le résumé, je me doutais un peu du sujet mais j’espérais me tromper. Dès les premières pages, je sentais ce doute se confirmer, cette sensation que l’auteur allait dans cette direction.

Une peur s’est installée en moi, une oppression de plus en plus présente, voir des angoisses au fil des pages tournées. Vous vous demandez surement la raison, je vous laisse le découvrir par vous-même. Je pense que chacun vivra ce livre différemment.

Sloane et Ella, deux cinéphiles, deux âmes torturées où un malheur va les réunir. Ils s’aideront mutuellement à faire surface face à cette tragédie. Chacun vit cette journée, ce deuil à leur manière. Nous pouvons nous demander comment un amour aussi sincère, magnifique à pu naître à partir de ce moment -là. Amheliie a voulu dans cette histoire sombre, nous dévoiler un petit bout de lumière, un espoir auquel chacun peut s’accrocher, un avenir plus serein….

Cette phrase est pour moi, celle qui me parle le plus :

6f51cb8a833a916a99a56151e12088bf

« Vivre Ella, comme je le fais
depuis la première fois. que j’ai
perdu quelqu’un.
La vie ne doit pas s’arrêter.
Ce serait les laisser gagner »

Sloane

Amheliie a eu besoin de coucher des mots pour évacuer sa douleur, je pensais honnêtement que ce moment de ma vie était passé. Je me suis trompée, je n’ai pas fait mon deuil, je m’en suis rendu compte car j’ai souffert en lisant cette magnifique histoire. Mon cœur a été malmené, au point que j’ai du m’arrêter de le lire …

Oui, malheureusement je n’ai pu pas le finir, rien à voir avec l’histoire ou le style. Loin de là,  mes angoisses sont remontées à la surface, je me suis vue à la place d’Ella ou de Sloane dans ce lieu que je fréquente au moins une fois la semaine. Tout cela est encore trop frais dans ma tête que dans mon cœur.

Amhéliie  a cette façon de vous transporter, de vous sortir de votre ligne de conduite. Elle ne se contente pas d’écrire de façon légère, non elle vous bouscule, vous torture. Elle nous offre une palette de différentes émotions , la peur, la tristesse, la joie, le bonheur, le deuil.

Je reprendrai le livre dans quelques temps, où mon esprit sera plus calme, plus apte à lire ce qu’à traverser ce merveilleux couple.

 

 

Publicités

Goran, par EMMA LANDAS

goran
Mon Avis:
Avant de commencer, je félicite Emma LANDAS pour ce livre : une couverture magnifique, probablement une des plus belles lectures de 2018 et l’une des mes plus belles lecture…
Si j’avais un conseil à vous donner : lisez cette histoire.
Charlie est une femme qui d’aussi loin que je l’imagine, s’est élevée et construite seule, qui ne compte que sur elle et qui a fait depuis bien longtemps le deuil de sa famille. Elle cumule 2 boulots pour faire vivre son père et ses deux jeunes frères et s’est fixé comme objectif de quitter dans un an cet environnement qui lui est toxique.
Goran est un homme de fois, perdu… abîmé par la mort, effroyable et sous ses yeux, de ses parents pendant la guerre des Balkans. La noirceur intérieure qui le pollue est à l’extrême opposée de la pureté qu’il dégage. Sans foyer maternant et après un long voyage à sa recherche, il pose sa valise à Chicago et  à quelques rues de Charlie. Ils se rencontreront grâce à Mel, propriétaire d’un bar ouvrant sa scène aux chanteurs.
Cette histoire est à l’image de Goran et Charlie : ils sont remplis d’une force insoupçonnée mais reste dominés par cette fragilité et incertitude qui me touche et m’a cueilli. Nous vivons là, l’amour pur de deux âmes sœurs.
J’avais adoré la découverte d’Emma LANDAS l’hiver dernier avec la rencontre avec Mr. DICKENS, mais là je suis conquise. J’ai été percuté par cette histoire.
L’auteur nous fait vivre leur dernier combat : celui pour la vie, leur bonheur et leur paix.
Et si notre cœur restait notre meilleure voix/voie…

 

(Im)parfait, par Emma M. GREEN

imparfait

Mon avis:
Moi j’ai aimé !!!
De toute façon, j’aime chaque histoire qu’elles nous proposent. Je ne me lasse pas de leurs propositions.
Bravo à ces deux auteurs, pour cette première histoire en 1 tome,  qui se réinventent sans cesse, et qui là abordent l’histoire, dans le quartier de Montmartre, d’un chat et d’une souris…
Ou plutôt, celle d’un petit piaf et d’un ours. Juliette, une jeune femme sentimentale qui vit de ces cachets gagnés dans les bars. Quant à Laszlo, il est le petit fils mystérieux et secret de Suzette, la logeuse de Juliette. Aux cotés de sa grand-mère, il devient un homme sensible, doux, touchant qui nous fait comprendre les raisons pour lesquelles nous craquons pour lui.
Laszlo m’a fait frémir, Suzanne est une femme attachante, un peu farfelue, et dont la vie est partagée par les nombreux « hommes » dont Hubert, Gédéon, Stanislas, Hippolyte… Et elle ne laisse pas de marbre : elle m’a fait rire.
L’histoire ne parle pas de la relation perdue entre Juliette et sa mère ou du passé houleux de Laszlo. Qu’importe, cette histoire va droit au but et nous parle de ce qui nous préoccupe.
Comme moi, vous allez vivre, intensément, l’histoire de Juliette, l’héroïne, ce qu’elle vit, ressent! Et vous comprendrez à quel point ils sont parfaitement imparfait l’un pour l’autre.
Au-delà des situations difficiles, ce livre est résolument optimiste !!! Un livre où l’on chante au fil des pages !!

Always you, par Megan HAROLD

always you

Mon Avis:
C’est l’histoire d’une attirance… entre Flora et Alex.
Flora est une jeune femme qui élève, seule, sa fille Mila sourde et muette, depuis le suicide de Stan.
Un jour de pluie, trempée jusqu’au os, alors qu’elle se rend à un entretien d’embauche, Sacha lui porte secours.
Qui est cet homme : un chevalier, un dragueur invétéré, … Pourtant méfiante, elle succombera à cet homme mystérieux, qu’elle connaît pourtant… Le passé de Flora, s’invite alors dans son présent. Et il va la bouleverser à bien des égards.
Et en tant que lectrice, nous sommes happées cette histoire, même si elle reste similaire à bien des histoires déjà lu. Mais elle est une réelle distraction.
Plus les tomes passent, plus le rythme s’accélère. Chaque tome se fini sur un nouveau rebondissement… et là c’est le drame, je dois impérativement poursuivre ma lecture du tome suivant pour ne pas devenir folle.
Au fil de la lecture, on s’interroge sur lequel des 2 flanchera, fuira cette réalité parfois insoutenable pour eux.
Seulement, arrivée à la fin de ces 6 tomes je ne parviens pas à me faire une image précise des personnages, de ce à quoi ils ressemblent, et j’en reste malgré tout un peu sur ma fin.
Bonne lecture

Fucking Love tome 1 : For Play Amheliie

fucking-love,-tome-1---for-play-1015960-264-432.jpgsans-titre

Bienvenue dans l’univers du porno gay.

Chez FUCKING BOYS, le monde du X est revisité.

Jaxson Howard est un acteur célèbre. Hétéro, adepte du « Gay for Play », c’est une star reconnue dans son milieu. Père d’une petite fille, l’homme jongle entre son métier tabou et sa vie de famille compliquée, faite de choix et de sacrifices.

Quand son partenaire de films décide de mettre brusquement un terme à sa carrière, le label se retrouve dans une position délicate pour leurs affaires. Ils n’ont pas d’autre choix que de lancer un casting pour lui trouver un remplaçant. Ouvrant les portes de la franchise à des inconnus qui ne font pas partis de leur rang. Personne n’avait prévu qu’en une rencontre, une alchimie étrange et dangereuse s’installerait lorsque Dereck Cole pénétrait les lieux. Ce dernier est connu pour ses performances toutes aussi impressionnantes les unes que les autres dans le milieu du porno. Ouvertement gay, la star tatouée est sans limites. Habitué aux productions trash dans ses anciens labels, son contrat chez FUCKING BOYS en surprend plus d’un. Quelles sont les raisons de son arrivée ? Pourtant, malgré des questions restées sans réponses, Jax et Dereck vont se retrouver dans un partenariat flirtant entre professionnalisme et intimité. Alors qu’ils vont apprendre à se connaitre, la fiction menace de devenir leur réalité… Vont-ils résister ou succomber ? »

chrisJe me souviens encore de ma conversation avec Amheliie à la découverte de son livre. Je lui parlais de ma réserve, je ne voyais pas le lire vu le contexte. Attention, je ne suis pas prude, loin de là. J’ai déjà des films pornographiques hétéros mais entre deux hommes non… J’aime lire du M/M mais de là ne lire que du sexe, je mettais un frein.

En discutant de mes doutes, Amhéliie a su me rassurer, me donner envie d’essayer de le lire.  Lire la suite

Black feeling de Mo Gadarr

black-feelings-1023310-264-432sans-titre

Si Mandy a voulu devenir professeure de français, c’est certes par passion pour l’enseignement, mais aussi et surtout, pour sensibiliser les jeunes au harcèlement scolaire. Elle-même victime de ce phénomène pendant ses années lycée, elle veut à tout prix éviter qu’il se reproduise.

Cependant, lorsqu’elle découvre que son ancien bourreau est un de ses collègues, tout bascule. Elle s’est fait une promesse : se venger de lui quelles qu’en soient les conséquences.

Elle n’a dès lors plus qu’un objectif en tête : le séduire pour mieux le détruire !

chrisCe livre est à la fois bouleversant, plein de colère, il ne peut que vous toucher. Il m’a fallu quelques temps pour pouvoir mettre des mots sur mon ressentit. Un mal être, un sentiment de haine était top présent.

Mandy est jeune femme à l’allure sexy, un peu rebelle, froide sous certain aspect. Elle pratique le sexe sans sentiment. Elle semble vouloir accomplir une vengeance.

Son bourreau est devenu son collègue, son maître de stage, il est séduit par  Mandy sa stagiaire mais il ne veut en aucun cas franchir ce fameux pas, celui où il se perdrait à nouveau… Lire la suite

Les héritiers, tome 3, la prison dorée, par Erin Watt

les heritiers

Mon avis:
Je ne m’en suis pas cachée : j’étais frustrée de cette fin à rebondissements au second tome : Reed accusé du meurtre de Brooke (la future femme de Callum) alors que Steve (le père d’Ella) revient d’entre les morts.
Ce troisième tome développe le mécanisme d’accusation autour de Reed. Il est innocent et il le cri haut et fort. Pourtant son coté chien fou lui revient en plein visage et le dessert. Ici, il en paie les pots cassés : tout le pointe de doigt.
Nous découvrirons que sur la fin du tome qui est le véritable coupable et j’ai enragé de ne pas avoir de pistes que laquelle me reposer pour l’identifier.
Ella se montre forte, elle est en plein tourment : l’homme qu’elle aime est menacé de prison alors que son père biologique, qu’elle ne connaît pas, tente de s’imposer. Steve tente alors de la soustraire à sa famille et surtout à Reed. Il essaiera de se construire, égoïstement, une pseudo famille avec Dinah (sa femme) qui laisse au fil de la lecture une amertume, voire même un dégoût que l’on ne comprend que lors du dénouement de ce tome.
Reed et Ella sont plus soudés et amoureux que jamais. Reed laisse parler et éclore l’homme qui sommeillait en lui. Il n’en est que plus touchant.
Les autres personnages continus à évoluer et de manière pertinente et m’apparaissent tout aussi passionnant que les principaux. D’ailleurs il me tarde d’être au 5 avril, jour de sortie du tome 4 : le prince déchu, consacré à Easton…
Ce tome est fort, intriguant. La fin est, à mes yeux, belle : celle d’une famille unit contre vents et marées.