G/H/I·Mes lectures·Romance·Young & New adult

Les héritiers par Erin WATT, Tome 1 la princesse de papier & Tome 2 le prince brisé

les heritiers

Saga en 5 tomes dont je viens de dévorer les 2 premiers tomes que nous attendions, pour certaines, avec impatience et dont Naïs nous parlaient début janvier…
Derrière Erin WATT se cache 2 auteurs dont la célèbre Elle KENNEDY (saga Off Campus) & Jen FREDERICK (auteure de sacked).
Tome 1 la princesse de papier :
Ella HARPER, 17 ans, est une jeune femme qui a du se construire et se débrouiller pour survivre et aider sa mère dans ces derniers instants de vie. Seule, du jour au lendemain, elle gère son quotidien, ses études et un travail de nuit pour s’en sortir. Sa seule préoccupation : s’en sortir, mais faire profil bas d’ici l’obtention de son diplôme.
Rattrapée par le passé d’un père décédé qu’elle n’a pas connu, elle part vivre chez son tuteur (ami de son père) et ses 5 fils.
Ella nous raconte son parcours dans un monde hostile fait de luxe et d’apparences où les frères ROYAL sont les souverains.
Callum, le père des ces tornades de niveau 5, lui propose une aide inconditionnelle même s’il semble pour lui difficile de faire face à l’histoire de sa propre famille.
Ella est une nana de caractère, combative, qui sait au fil des pages se faire respecter, et qui craque pour Reed.
Les fils de Callum, sont mystérieux et soulèvent une multitude de question : qui sont –ils ? Pourquoi se comportent-ils ainsi avec Ella et avec les autres?
Tome 2 le prince brisé :
Comment dire : je l’ai ouvert sitôt le premier tome fini !!! Suspense quand tu nous tiens… et je suis dans cette même attente vis-à-vis du 3ème tome car l’auteur nous laisse sur une fin magistrale où Callum ouvre la porte sur le passé…
Ce second tome est une déclaration d’amour de Reed pour Ella. Il saura s’adoucir sous les yeux de sa belle, se livrer, lui le bad boy par excellence, sanguin et bagarreur.
Le tome 2 dévoile certaines facettes de Callum, Reed et Easton et Reed partage avec nous son vécu en plus de celui d’Ella.
C’est la véritable force de cette saga : nous sommes littéralement tenus en haleine par les énigmatiques personnages alimentant l’histoire.
Le jeu des auteurs est je trouve finement mené : je ne trouve pas que la lecture soit longue ou redondante. Au contraire, je le trouve habille et constructif. Les personnages sont parfaitement amenés et, pour moi, en deviennent palpables. Le roman se lit très vite et on se laisse prendre par l’histoire facilement. Je retrouve l’aisance de lecture qui m’avait plut à la lecture de Off campus.
Je n’attends qu’une chose : le 1er mars pour découvrir la suite dans la prison dorée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s