Devil’s Night tome 1 : Dark romance de Peneloppe Douglas

dark.jpgsans-titre

Leur amour peut les sauver… ou les détruire.

Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifiée

chrisJe tiens à remercier les editions Harlequin pour leur confiance

En lisant le résumé, je fus subjuguée par le côté noir du résumé. Rika est fascinée par le côté sombre de Mickael, cet homme qui n’est que le reflet de sa propre personnalité. La différence entre eux, Mickael l’exploite, Rika la garde enfermée. Elle semble craindre de la sortir…..

Trois ans ont passé depuis une fameuse nuit, les démons de la ville reviennent hantés Rika, elle n’a plus peur … au contraire elle les affronte.

Pénéloppe DOUGLAS nous livre un roman différent de ce que j’ai pu lire, plus noire, plus sombre. Une intrigue palpitante, elle nous tient en haleine,  elle alterne entre les flasback et le présent, rythmé comme un métronome. L’auteur nous donne des indices pour nous aiguiller mais rien ne laisse présager le dénouement final.

Ce roman n’est pas une pure dark romance, mais nous nous en rapprochons.

Nous tombons sous le charme de Mickael, nous apprenons à le découvrir à travers les yeux de Rika mais aussi devants ses agissements.

Les scènes de sexe ne sont pas la base de ce roman, au contraire, elles le complètent, elles sont parfaitement dosées. Elles apportent de la sensualité, un peu d’exotisme. Néanmoins une scène m’a dérangée, je ne suis pas adepte du sexe à trois même si ici l’auteur l’a décrit avec brio, sans vulgarité. Si je prend du recul, je peux comprendre la raison qui a poussé à la faire.

Kai est un personnage secondaire qui m’a ému, tant par sa détresse que par son coté sombre. Le tome suivant lui est consacré, et je m’en régale d’avance.

Ma note 4.5/5

sans-titre.9png

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s