Mes Envies Livresques·Mes lectures

Ma Wish list de Septembre ;)

papillon_5649caea20971 La rentrée de Septembre arrive à grand pas 😉

Je viens de regarder un peu les sorties, beaucoup de tentations et voici la liste de romans que je vais découvrir en premier lieu . D’autres livres vont sûrement se rajouter 😉

cropped-papillon_5649caea20971.png

en-chute-libre-1207843 (1)

Sortie le 04 septembre 2019

Vous pouvez le trouver ici : https://amzn.to/2YSi6Lv

Résumé

Elle va lui donner une raison de se battre.

Il va lui apprendre à affronter ses peurs.  Lire la suite « Ma Wish list de Septembre 😉 »

Publicités
J/K/L·Mes lectures·thriller/policier

le cri des corbeaux de Matthieu Parcaroli

sans-titre

sans-titre

Après avoir participé à un concours en ligne, Julie et Théo gagnent un week-end pour deux tous frais compris dans une sublime villa à la montagne près du lac des corbeaux.

Pour ce jeune couple modeste, c’est le voyage de noces qu’ils n’ont jamais pu s’offrir. Sur place, le rêve s’arrête net lorsqu’ils voient débarquer un autre couple, eux aussi vainqueurs du concours. Comble de la malchance, le lieu, perdu dans la nature enneigée, ne semble pas desservi par le réseau. Impossible de contacter les organisateurs du jeu. Mais le séjour romantique bascule véritablement dans le cauchemar lorsqu’ils se rendent compte être enfermés dans cette immense propriété et que l’un d’eux disparaît au cours d’une coupure d’électricité.

La peur est un vilain défaut… et nos personnages vont l’apprendre de la plus cruelle des façons.
chris

Suite au conseil de ma niéce, j’ai découvert ce livre. Rien ne me préparer à cette histoire. Un résumé minimaliste mais intrigant, une couverture quasi inexistante.

L’histoire se passe en France, un couple Julie et Thomas nordiste parte en week-end aprés avoir gagné un concours. Ils découvrent avec joie une somptueuse villa, tout confort, dans un cadre romantique. Ils pensaient vivre enfin leur lune de miel jamais obtenu mais un autre couple Agathe et Simon, que tout oppose, va venir partager cet havre de paix.

A partir de cette rencontre, rien ne va plus….

Je dois reconnaitre que la derniere page tournée, je ne voulais pas y croire. Comment l’auteur a su me tromper, m’emmener sur une piste qui n’est pas réelle. Rien ne m’a préparé à cela. Cela est peut-etre du à ma premiere lecture d’un triller mais je n’ai rien vu .

L’auteur nous livre une histoire basée sur la peur, l’ angoisse, comment chaque personne vit cette émotion paralysante. Nous avons chacun notre façon de la surmonter ou au contraire de se laisser emprisonner voir suffoquer par elle.  Si au début, je pensais lire quelque chose de léger, au fil des chapitres, j’ai senti mon angoisse monter crescendo. Les chapitres sont courts mais intenses, rien n’est laissé au hasard.

J’ai détesté l’attitude de Simon, j’ai revu ma position suite aux confidences car l’auteur nous livre un pan de leur passé des quatres protagonistes, aucun n’est facile à lire…

Je n’ai pas vu les pages défilées, complétement happée par leur histoire à chacun, je souffrais avec eux, respirais en même temps, j’avais la sensation d’être la cinquième personne, celle qui voit ce qui se passe derriere une vitre sans tain mais qui ne peut pas communiquer avec eux. Les aider à reprendre leur souffle, à extorisier leur peur, de mettre des mots dessus…

Je pense que vous l’aurez compris, j’ai succombé à la plume de l’auteur et je ne manquerai pas de le suivre. J’ai hâte de lire son prochain roman.

Je vous partage un extrait très parlant :

« On ne devrait jamais avoir à s’habituer à l’autre.

S’habituer, c’est se mentir à soi-même, sur les sentiments que l’on éprouve réellement.

S’habituer, c’est la crainte de tout plaquer, de passer pour la méchante, pour celle qui part, et non se faire consoler en étant celle qui reste.

S’habituer, c’est la peur de reconstruire.

S’habituer, c’est la peur de ne plus jamais pouvoir se relever.

S’habituer, c’est d’une certaine façon, ne plus aimer. »

D/E/F·Mes lectures·Romance

Déchiré tome 1 de Vincent MORRONE

Drew Duncan a juré qu’il ne retournerait plus jamais à Ember Falls. Après avoir été accusé à tort du meurtre de sa petite-amie de lycée, il a attendu un procès qui n’a jamais eu lieu. Lorsqu’il a été libéré de prison un an plus tard, il a tout laissé derrière lui. Mais lorsque sa soeur est assassinée, Drew est forcé de revenir dans sa ville natale, où lui et ses soeurs furent brutalisés par leur père alcoolique.

Une fois revenu, même son entraînement de Marine pour McAlister Sécurité ne prépare pas Drew à ce qui l’attend – une soeur qui refuse de lui pardonner de l’avoir abandonnée, un neveu qui tremble dès qu’il entre dans la pièce et une ville entière persuadée qu’il s’en est tiré à bon compte pour le meurtre.

Afin de protéger son neveu, Drew devra affronter sa plus grande peur. Rentrer à la maison.

En lisant le résumé et ayant eu un coup de cœur pour son premier livre, je n’ai pas résister à le lire. Et ce fut une déception pour ma part, j’attendais autre chose du livre, quelque chose de plus poignant, de bouleversant vu les thèmes abordées. J’ai eu l’impression que l’auteur a voulu nous préserver, nous livrer juste un peu de leur histoire.

Drew est un homme au lourd passé, un militaire qui a su mettre sa colère à bon escient. Quand sa sœur l’appelle à l’aide, il revient dans cette ville maudite, où tout son passé le rattrape, mas peu importe, il doit être présent pour ses proches. Il fait la connaissance de son neveu qui lui ressemble. Lui aussi cache des secrets mais ne se livre pas facilement.
Chaque membre de la famille Duncan semble avoir le besoin de cacher son passé pour mieux protéger cette fratrie.

Tout le long de ma lecture, je pensais avoir les réponses tant attendue, quel est le secret de Cole? qui en veut Duncan? qui est derrière toute cette manigance ? Ashley va t’elle enfin pardonner à son frère ?

L’auteur nous donne quelques éléments de réponses, mais cela reste infime… C’est bien dommage, l’histoire traine en longueur, certains points qui méritaient plus de détails, sont effleurés…Cotés émotionnels, je n’ai rien ressenti et pourtant il y avait matière. Le couple formé par Duncan et Sam n’est pas assez exploité à mon goût. Et je ne parle même pas de l’épilogue….

Je sais qu’il y a un tome 2 de prévu mais aurais-je la patience de le lire pour connaitre le fin mot de cette histoire, je ne pense pas.

Mes lectures·Partenaires blogs·romance contemporaine·S/T/U

The sound Of Silence de Amheliie

 

the-sound-of-silence-1079555-264-432.jpg
sans-titre

Londres, 2017.

Aujourd’hui est un jour comme les autres, pourtant, l’horreur va frapper.

Il suffit d’un instant, d’un choix ou d’une personne pour que tout bascule.

Ella et Sloane ne se connaissent pas encore, ils n’ont rien en commun, sauf un avenir tracé chacun de leur côté. Leurs chemins se croisent, mais ils ne se rejoignent jamais.

Elle rêve de composer les plus belles mélodies, lui dessine le monde en espérant se sortir de l’obscurité.

Chacun est rempli d’espoir, mais le destin va leur dérober.

Ils pensaient que ça n’arrivait qu’aux autres, pourtant, ça va leur arriver, la mort va les lier.

chris

Je tiens à remercier Amheliie pour sa confiance.

En lisant le résumé, je me doutais un peu du sujet mais j’espérais me tromper. Dès les premières pages, je sentais ce doute se confirmer, cette sensation que l’auteur allait dans cette direction.

Une peur s’est installée en moi, une oppression de plus en plus présente, voir des angoisses au fil des pages tournées. Vous vous demandez surement la raison, je vous laisse le découvrir par vous-même. Je pense que chacun vivra ce livre différemment.

Sloane et Ella, deux cinéphiles, deux âmes torturées où un malheur va les réunir. Ils s’aideront mutuellement à faire surface face à cette tragédie. Chacun vit cette journée, ce deuil à leur manière. Nous pouvons nous demander comment un amour aussi sincère, magnifique à pu naître à partir de ce moment -là. Amheliie a voulu dans cette histoire sombre, nous dévoiler un petit bout de lumière, un espoir auquel chacun peut s’accrocher, un avenir plus serein….

Cette phrase est pour moi, celle qui me parle le plus :

6f51cb8a833a916a99a56151e12088bf

« Vivre Ella, comme je le fais
depuis la première fois. que j’ai
perdu quelqu’un.
La vie ne doit pas s’arrêter.
Ce serait les laisser gagner »

Sloane

Amheliie a eu besoin de coucher des mots pour évacuer sa douleur, je pensais honnêtement que ce moment de ma vie était passé. Je me suis trompée, je n’ai pas fait mon deuil, je m’en suis rendu compte car j’ai souffert en lisant cette magnifique histoire. Mon cœur a été malmené, au point que j’ai du m’arrêter de le lire …

Oui, malheureusement je n’ai pu pas le finir, rien à voir avec l’histoire ou le style. Loin de là,  mes angoisses sont remontées à la surface, je me suis vue à la place d’Ella ou de Sloane dans ce lieu que je fréquente au moins une fois la semaine. Tout cela est encore trop frais dans ma tête que dans mon cœur.

Amhéliie  a cette façon de vous transporter, de vous sortir de votre ligne de conduite. Elle ne se contente pas d’écrire de façon légère, non elle vous bouscule, vous torture. Elle nous offre une palette de différentes émotions , la peur, la tristesse, la joie, le bonheur, le deuil.

Je reprendrai le livre dans quelques temps, où mon esprit sera plus calme, plus apte à lire ce qu’à traverser ce merveilleux couple.

 

 

G/H/I·Mes lectures·Romance

Goran, par EMMA LANDAS

goran
Mon Avis:
Avant de commencer, je félicite Emma LANDAS pour ce livre : une couverture magnifique, probablement une des plus belles lectures de 2018 et l’une des mes plus belles lecture…
Si j’avais un conseil à vous donner : lisez cette histoire.
Charlie est une femme qui d’aussi loin que je l’imagine, s’est élevée et construite seule, qui ne compte que sur elle et qui a fait depuis bien longtemps le deuil de sa famille. Elle cumule 2 boulots pour faire vivre son père et ses deux jeunes frères et s’est fixé comme objectif de quitter dans un an cet environnement qui lui est toxique.
Goran est un homme de fois, perdu… abîmé par la mort, effroyable et sous ses yeux, de ses parents pendant la guerre des Balkans. La noirceur intérieure qui le pollue est à l’extrême opposée de la pureté qu’il dégage. Sans foyer maternant et après un long voyage à sa recherche, il pose sa valise à Chicago et  à quelques rues de Charlie. Ils se rencontreront grâce à Mel, propriétaire d’un bar ouvrant sa scène aux chanteurs.
Cette histoire est à l’image de Goran et Charlie : ils sont remplis d’une force insoupçonnée mais reste dominés par cette fragilité et incertitude qui me touche et m’a cueilli. Nous vivons là, l’amour pur de deux âmes sœurs.
J’avais adoré la découverte d’Emma LANDAS l’hiver dernier avec la rencontre avec Mr. DICKENS, mais là je suis conquise. J’ai été percuté par cette histoire.
L’auteur nous fait vivre leur dernier combat : celui pour la vie, leur bonheur et leur paix.
Et si notre cœur restait notre meilleure voix/voie…

 

G/H/I·Mes lectures·romance contemporaine

(Im)parfait, par Emma M. GREEN

imparfait

Mon avis:
Moi j’ai aimé !!!
De toute façon, j’aime chaque histoire qu’elles nous proposent. Je ne me lasse pas de leurs propositions.
Bravo à ces deux auteurs, pour cette première histoire en 1 tome,  qui se réinventent sans cesse, et qui là abordent l’histoire, dans le quartier de Montmartre, d’un chat et d’une souris…
Ou plutôt, celle d’un petit piaf et d’un ours. Juliette, une jeune femme sentimentale qui vit de ces cachets gagnés dans les bars. Quant à Laszlo, il est le petit fils mystérieux et secret de Suzette, la logeuse de Juliette. Aux cotés de sa grand-mère, il devient un homme sensible, doux, touchant qui nous fait comprendre les raisons pour lesquelles nous craquons pour lui.
Laszlo m’a fait frémir, Suzanne est une femme attachante, un peu farfelue, et dont la vie est partagée par les nombreux « hommes » dont Hubert, Gédéon, Stanislas, Hippolyte… Et elle ne laisse pas de marbre : elle m’a fait rire.
L’histoire ne parle pas de la relation perdue entre Juliette et sa mère ou du passé houleux de Laszlo. Qu’importe, cette histoire va droit au but et nous parle de ce qui nous préoccupe.
Comme moi, vous allez vivre, intensément, l’histoire de Juliette, l’héroïne, ce qu’elle vit, ressent! Et vous comprendrez à quel point ils sont parfaitement imparfait l’un pour l’autre.
Au-delà des situations difficiles, ce livre est résolument optimiste !!! Un livre où l’on chante au fil des pages !!
M/N/O·Mes lectures·Romance·romance contemporaine·Sagas

Always you, par Megan HAROLD

always you

Mon Avis:
C’est l’histoire d’une attirance… entre Flora et Alex.
Flora est une jeune femme qui élève, seule, sa fille Mila sourde et muette, depuis le suicide de Stan.
Un jour de pluie, trempée jusqu’au os, alors qu’elle se rend à un entretien d’embauche, Sacha lui porte secours.
Qui est cet homme : un chevalier, un dragueur invétéré, … Pourtant méfiante, elle succombera à cet homme mystérieux, qu’elle connaît pourtant… Le passé de Flora, s’invite alors dans son présent. Et il va la bouleverser à bien des égards.
Et en tant que lectrice, nous sommes happées cette histoire, même si elle reste similaire à bien des histoires déjà lu. Mais elle est une réelle distraction.
Plus les tomes passent, plus le rythme s’accélère. Chaque tome se fini sur un nouveau rebondissement… et là c’est le drame, je dois impérativement poursuivre ma lecture du tome suivant pour ne pas devenir folle.
Au fil de la lecture, on s’interroge sur lequel des 2 flanchera, fuira cette réalité parfois insoutenable pour eux.
Seulement, arrivée à la fin de ces 6 tomes je ne parviens pas à me faire une image précise des personnages, de ce à quoi ils ressemblent, et j’en reste malgré tout un peu sur ma fin.
Bonne lecture